Conseil en Stratégie Patrimoniale 

Développement de l'entreprise

Gestion de fortune

Multifamilly office

10 rue Gertrude Bell

56000 VANNES

Tel : 02.97.42.77.60

Financement des PME : Les leviers de la dette privée

Posté le : 11/02/2020

Le baromètre FirmFunding, première plateforme digitale de financement par dette privée en France, confirme la tendance selon laquelle la dette privée est, pour les PME françaises, une opportunité exceptionnelle pour financer leur croissance.

En 2019, sur la plateforme de financement des entreprises FirmFunding, 81% des financements réalisés ont eu pour objet le développement de l’entreprise : acquisitions, croissance à l'international, digitalisation, développement de nouvelles activités…

Les autres projets concernaient la transmission (OBO, MBO, etc) et le financement d'actifs (matériels et immatériels). « L’emprunt obligataire (ou dette privée) est une réponse pour couvrir tous les besoins de croissance de l’entreprise », commente Florence Vasilescu, CEO de FirmFunding. 56% des PME financées en 2019 sont basées en Ile de France. Dans nos régions (41%), les demandes de financement proviennent principalement du Rhône-Alpes, de la Nouvelle Aquitaine et des Hauts-de-France.

 

Les PME situées chez nos voisins européens sont également concernées puisqu’elles représentent 3% des financements mis en ligne. « Les PME sont essentielles à l’économie, participent au dynamisme et au développement de nos territoires ; FirmFunding se félicite d’accompagner les entreprises régionales dans leur développement », ajoute Florence Vasilescu, fondatrice de FirmFunding. Ces entreprises, dont le chiffre d’affaires moyen est de 23M€ et qui recherchent des financements en moyenne de 5,5M€, proviennent de secteurs d’activité très divers, en majorité ceux des services BtoB/BtoC (35%), Technologie (13%), Energie (10%), Industrie (10%), mais également Agroalimentaire, Commerce/Distribution, Medias/Communication & Loisirs… 50% ont été réalisés sous la forme mix capital / obligataire, permettant à des sociétés plus jeunes et en croissance d'accéder à la dette privée, tout en ouvrant une partie de leur capital.