Conseil en Stratégie Patrimoniale 

Développement de l'entreprise

Gestion de fortune

Multifamilly office

10 rue Gertrude Bell

56000 VANNES

Tel : 02.97.42.77.60

Les SCPI résistantes avant la crise

Posté le : 25/05/2020

Selon le dernier communiqué de l’Aspim, les SCPI et OPCI Grand Public ont collecté 3,8 Md€ au premier trimestre 2020, un volume en hausse de 47% sur douze mois.

Un 1er trimestre est à la fois très satisfaisant et très prudent pour l’avenir. « En dépit du contexte, la collecte s’est poursuivie en avril, mais comme attendu, son rythme est très inférieur à celui de la période avant confinement » déclare son Président.

Jusqu’à présent, on n’observe pas de mouvement de retraits. Une excellente performance que Frédéric Bôl, Président de l’ASPIM, relativise en estimant que «il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences des crises sanitaire et économique sur le secteur et la performance des fonds ». Cela d’autant que ces crises se sont réellement manifestées en fin de 1er trimestre.

Pour l’instant, tout va bien, « la croissance de la collecte a été solide pour les deux véhicules au premier trimestre et aucun mouvement significatif de retraits n’est à signaler sur les mois de mars et d’avril ».

Les SCPI Immobilier d’entreprises et fiscales ont collecté en net de retraits 2,56 Md€ au premier trimestre 2020, en progression de 24% par rapport au premier trimestre 2019. Les gérants ont réalisé pour 1,45 Md€ d’acquisitions (contre 1,6 milliard au premier trimestre 2019). Ce décalage entre collecte et investissement laisse ouverte la question des difficultés de trouver aujourd’hui des opportunités.

Les bureaux représentent toujours la majorité des acquisitions en valeur (61%), suivis par la logistique (14%), les commerces (9%) et l’hôtellerie (9%) et la santé (6% pour les Ehpad et centre de santé). Remarquons la forte progression du segment logistique, probablement explicable par les succès de l’e-commerce (6% des investissements en 2019 et 2% en 2018) et hôtellerie (4% en 2019).

Forte hausse des acquisitions hors de France

D’un point de vue géographique, les acquisitions ont concerné d’abord l’étranger (45%), puis l’Ile-de-France (38%, dont 10% à Paris) et enfin les régions (17%). L’Allemagne (19%) reste la première destination, particulièrement privilégiée pour la logistique durant ce trimestre. Le Benelux (9%) et l’Espagne (6%) complètent le top 3 des destinations. Là aussi, inversement de tendance très marqué, mais à confirmer, puisqu’en 2019 les acquisitions avaient ciblé l’Ile-de-France (48%, dont 10% à Paris), puis l’étranger (28%).

Du côté des OPCI au premier trimestre, toujours majoritairement distribués par le biais des contrats d’assurance-vie, ils ont collecté un total de 1,28 Md€, en progression de 130 % par rapport au premier trimestre 2019. « Il s’agit de la deuxième plus forte collecte trimestrielle depuis la création du véhicule en 2007 » constate l’Aspim.