Conseil en Stratégie Patrimoniale 

Développement de l'entreprise

Gestion de fortune

Multifamilly office

10 rue Gertrude Bell

56000 VANNES

Tel : 02.97.42.77.60

La confiance des dirigeants remonte légèrement

Posté le : 25/05/2020

La confiance des dirigeants remonte légèrement à l'heure du déconfinement, dont la date est jugée adéquate par les 2/3 d'entre eux.

Après la chute des indicateurs de confiance observée depuis le début de la pandémie, un léger frémissement est perceptible au mois de mai. La confiance dans son entreprise remonte de 16 points, après le décrochage du mois d'avril (-56 points).

38 % des dirigeants de PME-ETI se montrent optimistes quant à l'activité de leur entreprise. 6 % sont confiants dans l'économie française, en légère hausse par rapport à avril (3 %). Pour rappel, ils étaient 57 % en mars.

La confiance dans l'économie mondiale suit la même tendance : 7 % des dirigeants se disent confiants, en légère amélioration de 3 points par rapport à avril. Les ETI et PME de province ont tendance à être plus confiantes que les entreprises franciliennes, notamment en ce qui concerne l'économie mondiale (8 % vs 0 %).

Le climat d'investissement reste stable par rapport à avril (18 % des dirigeants jugent le contexte propice aux investissements) mais très nettement inférieur à la situation d'avant-crise (entre 65 % et 70 %). Seuls 15 % tablent sur une croissance du chiffre d'affaires en fin d'année et 21 % visent une stabilité.

Restées actives pendant le confinement, la majorité des PME et ETI plébiscitent le retour sur le lieu de travail dès le 11 mai 88 % des PME et ETI sont restées opérationnelles pendant le confinement, dont 2/3 en activité réduite et 1/3 en pleine activité.

Le travail à distance a été mis en place dans 75 % des entreprises. La veille du déconfinement, plus de la moitié des PME-ETI envisageaient un retour d'une partie de leurs collaborateurs sur le lieu de travail dès le 11 mai. La date du déconfinement a été jugée adéquate par 2/3 des dirigeants.

Pour la reprise, les mesures sanitaires les plus courantes incluent la fourniture aux collaborateurs de gel hydroalcoolique (98 %) et de masques (95 %) et la réorganisation des espaces de travail (90 %). L'aménagement des temps de travail, dont le travail à distance, a été mis en place dans 72 % des entreprises.