Conseil en Stratégie Patrimoniale 

Développement de l'entreprise

Gestion de fortune

Multifamilly office

10 rue Gertrude Bell

56000 VANNES

Tel : 02.97.42.77.60

Les SCPI sont-elles dans l’oeil du cyclone ?

Posté le : 02/11/2020

Les SCPI sont-elles dans l’œil du cyclone ou à l’abri après la tempête ? Toujours est-il qu’elles prouvent une nouvelle fois leur solidité.

Selon les données de FranceSCPI, après un 2ème trimestre placé sous le signe de l’attentiste, le 3ème trimestre s’est lui aussi déroulé, dans tous les sens du terme, avec beaucoup de réserve. Les investisseurs ont attendu en vain, une mauvaise nouvelle, un krach ou un confinement.

La liquidité a donc été le critère numéro 1 dans la dynamique des placements, au détriment d’une forte rentabilité. La collecte nette moyenne (fonds collectés par les SCPI moins les retraits) a donc retrouvé quelques couleurs sans pour autant renouer avec les sommets des dernières trimestres : 1,01 milliard €. Quasiment 60% de moins que la moyenne trimestrielle des 2 dernières années avec 1,73 milliards €.

La collecte nette totale 2020 atteint à peine celle du 1er semestre 2019. Toutefois, si l’on met de côté l’année 2019, considérée comme anormale en terme de collecte, on constate que les collectes nettes des 3ème trimestres des années précédentes (2017 et 2018) sont quasiment semblables au 3ème trimestre 2020 avec 1,1 milliards € .

L’étude France SCPI du 3ème trimestre 2020 fait également apparaitre que 22% des SCPI n’ont pas collecté du tout ou même subit une décollecte contre 20% au 2ème trimestre 2020. Avec une collecte plus importante pour cette 3ème période de l’année 2020, ces chiffres font apparaitre une concentration de la collecte sur certaines SCPI et une sélection plus restreinte. Certaines sociétés de gestion affichent même de meilleurs chiffres de collecte qu’aux mois d’avril, mai et juin.

La crainte des investisseurs vis-à-vis des bureaux en opposition avec le télétravail oriente très clairement les flux de collecte pour ce 3ème trimestre 2020. Sa répartition de se fait donc dans la même dynamique qu’au 2ème trimestre, à savoir un transfert de la collecte SCPI de bureaux, majoritaire en temps normal vers des SCPI plus diversifiées et des SCPI spécialisées. Les investisseurs cherchent en effet à ventiler leurs placements et à diluer le risque à travers des SCPI qui permettent d’investir sur plusieurs classes d’actifs. Dans les SCPI spécialisées, les thématiques santé, résidentielle et logistique sont les grandes gagnantes de ce 3ème trimestre, voire de cette année 2020.